D'où viennent les ions négatifs et comment agissent-ils ?

D'où viennent les ions négatifs et comment agissent-ils ?

Lorsque l’on marche en bord de mer ou à proximité d’un cours d’eau, on se sent détendu. A l’inverse, dans une pièce peu aérée, on éprouve une sensation d’étouffement et de mal-être. Avant l’arrivée d’un orage, on ressent une forme d’oppression. Après son passage, un sentiment de soulagement… La raison ? La répartition dans l’air des ions négatifs et des ions positifs. Les premiers nous apaisent alors que les seconds nous stressent et nous fatiguent.

Dans nos habitats modernes, caractérisés par la pollution et l’omniprésence d’appareils électroniques, on constate souvent une forte concentration d’ions positifs dans l’air. Ces derniers sont à l’origine de maux de tête, d’états dépressifs, de nausées voire même d’asthme. Heureusement, il est possible de les neutraliser et même de multiplier les ions négatifs.

D’où proviennent les ions négatifs ?

Le lieu idéal pour faire le plein d’ions négatifs est en pleine nature. Les zones où l’on rencontre une très forte concentration d’ions négatifs  sont les cascades d’eau, les bords de mer, les forêts ou les massifs montagneux…Cette concentration s’explique par l’entrechoquement des molécules d’air et des molécules d’eau qui produisent des atomes chargés électriquement, les ions négatifs.

Les études effectuées sur le sujet ont permis de constater une concentration d’ ions négatifs dans l’air pouvant atteindre 50 000 / cm3 au pied d’une cascade quand elle n’atteint que 50 / cm3 dans une ville polluée et  seulement 15 / cm3 à l’intérieur d’une voiture. 

Comment agissent-il sur notre corps ?

Les ions négatifs agissent principalement par voie respiratoire mais également en pénétrant à travers la peau et les poumons, qui les transportent à l’ensemble du corps via la circulation sanguine.

Grâce à leur charge électrique, les ions négatifs favorisent les échanges entre les cellules et la pénétration d’oxygène au niveau pulmonaire. Ils régulent le taux de sérotonine à l’origine des maux de tête ou de la fatigue et stimulent la sécrétion de cortisol dont l’action anti-inflammatoire est reconnue..

Les ions négatifs ont également le pouvoir de nettoyer l’atmosphère des bactéries et de dépoussiérer l’air ambiant.

En quelque sorte, l’ion négatif est à l’air ce que la vitamine est à l’alimentation et pour faire face aux symptômes de la ménopause, leur efficacité est démontrée ;-)

Posté le 08/07/2016 Home, FAQ 2035

Archives

Rubriques

Rechercher