Pollution intérieure : faîtes confiance aux ions négatifs !

Pollution intérieure : faîtes confiance aux ions négatifs !

Bien qu’il soit 5 fois plus pollué que l’air extérieur, l’air intérieur préoccupe assez peu la plupart d’entre-nous... Tout aussi néfaste, cette pollution est pourtant responsable de bien de maux et mérite d’être prise au sérieux. Des solutions existent d’ailleurs, notamment tout ce qui peut favoriser le présence d’ions négatifs dans l’air…

La pollution intérieure provient d’une multitude de sources : de l’extérieur d’abord, mais aussi des colles des meubles et des parquets, des bougies et des encens que l'on fait brûler, des produits d’entretien ou encore des appareils électroniques. Au delà, la respiration humaine elle même produit du CO2… Très présente donc, elle est aussi très difficile à évacuer. En effet, si en ventilant largement son logement on évacue une partie de la pollution présente, on s’expose aussi à celle venue de l’extérieur. 

Comment alors limiter cette pollution ? La meilleure solution connue aujourd’hui, est celle de l’ionisation de l’air. Basée sur l’utilisation du charbon actif végétal, elle permet de multiplier les ions négatifs et de déplacer les autres particules électriquement chargées, les ions positifs, vers les surfaces, les rendant ainsi facilement éliminables grâce au ménage.

Cette technique, d’abord utilisée par certains purificateurs d’air largement utilisés en Asie, est aussi celle sur laquelle s’appuie la technologie de Menopad. Car oui, si Menopad permet d’atténuer les différents symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, les sueurs froides ou encore les troubles du sommeil, c’est grâce aux ions négatifs dont l’impact sur la santé est aujourd’hui largement démontré.

Posté le 14/10/2016 Home, FAQ 673

Archives

Rubriques

Rechercher