Les bouffées de chaleur auraient une origine génétique

Les bouffées de chaleur auraient une origine génétique

Symptôme sans doute le plus connu de la ménopause, les bouffées de chaleur mènent la vie dure aux femmes… Soudaines et d’intensité variable, elles sont également complexes à traiter. Mais aujourd’hui, de nouvelles perspectives viennent d’être ouvertes grâce à la découverte d’un lien entre bouffées de chaleur et génétique…

Cette découverte est le fruit d’une étude menée à l’Université de Californie de Los Angeles (UCLA), qui s’avère être la première à s’intéresser à l’impact de la génétique sur les symptômes de la ménopause. La principale mise en lumière de cette étude est assez majeure puisqu’elle indique que certaines variantes génétiques ont une influence sur un récepteur du cerveau dont le rôle est de réguler la libération d’oestrogènes. 

Cette étude a été menée sur 17 000 femmes âgées de 50 à 79 ans, toutes ethnies confondues,  qui ont été soumises à un questionnaire sur leurs symptômes et dont l’ADN a été analysée. Ainsi, les scientifiques ont pu déterminer que 14 variantes génétiques, localisées sur une partie du chromosome 4, étaient associées à l’apparition de bouffées de chaleur.

Si cette découverte constitue un réel progrès pour la recherche de traitements des symptômes de la ménopause, elle demandera du temps pour produire de véritables solutions… D’ici là, pourquoi ne pas essayer Menopad dont les résultats s’avèrent déjà concluants ?

Posté le 25/10/2016 Home, Comprendre la ménopause 937

Archives

Rubriques

Rechercher